Le guide de votre bien-être à domicile

Chocolat

Actualités

Le chocolat : un ingrédient qui inspire !

Pour tous les amateurs de chocolat, la 18e édition du Salon du chocolat qui se déroulera à Paris, porte de Versailles du 31 octobre au 4 novembre est un événement incontournable. Pour Sylvie Douce, fondatrice, cette édition est marquée par la régression des envies du public qui veut retrouver son enfance avec le goût des gâteaux traditionnels revisités, les chocolats chauds, les glaces et le chocolat au lait.

Des inspirations inépuisables
A part l’effet « doudou » suscité par le chocolat, les artisans chocolatiers misent sur sa malléabilité pour proposer des produits inédits. Pour cette semaine, le salon mettra en honneur les origines du cacao afin de répondre aux attentes d’un public plus conscient qui s’informe de plus en plus sur le produit. Pour y arriver, les artisans proposent des nouveautés consacrées aux plantations et aux spécificités des terroirs : la tablette Macaé de Jean-Paul Hévin contient des notes épicées, puissantes et pimentées en fin de bouche inspirées de sa dernière visite au Brésil. Pour le Nantais Vincent Guerlais, le « Belem » est un hommage au trois-mâts qui rassemble des crus de 9 origines allant de la Colombie à la Tanzanie.

Le retour du chocolat chaud

Pour mettre en place ses infusions de chocolat, Pierre Marcolini a mis trois ans pour concocter des versions nature, au jasmin, à la cannelle ou à la rose. Pour les adeptes de sensation forte, son Chocolat Primitif, brut et non malaxé convient autant pour la réalisation du chocolat chaud que pour la confection des gâteaux.

Des assemblages inattendus

Parmi les autres inventions qui seront dévoilées au salon du chocolat figurent du chocolat aux carottes pour le déjeuner (Jean-Paul Hévin), du chocolat au praliné et au sésame blanc du Japon avec de la fleur de sel de Guérande (Henri Le Roux), des masques et des statuettes précolombiennes (Pierre Hermé) et des pièces géantes comme l’arbre de 5 mètres de haut de Patrick Roger.