Le guide de votre bien-être à domicile

Chocolat

Actualités

Enfant et chocolat : une bonne combinaison ou pas ?

Il est coutume de dire les sucreries, ce n’est pas bon pour les enfants pourtant les friandises restent le péché mignon des tout-petits. Il existe plusieurs sortes de chocolat mais laquelle est meilleure pour les enfants ? A partir de quel âge peut-on en donner et quelle est la quantité ? Les parents se posent beaucoup de questions et cet article est consacré à ce sujet pour enlever les doutes.

Aucun âge précis n’a été établi mais les spécialistes s’accordent et recommandent d’introduire le chocolat dans l’alimentation des enfants à partir de 18 voire 24 mois, lorsque la diversification alimentaire est totalement terminée. Avant, l’appareil digestif des enfants risquerait de ne pas bien digérer le chocolat. On peut cependant donner aux enfants des saveurs chocolatées dès l’âge de 6 mois, à condition qu’elles soient adaptées et recommandées par des nutritionnistes.

Contrairement aux autres bonbons et sucreries en tout genre, le chocolat est un aliment aux apports énergétiques et nutritionnels intéressants. Il est en effet riche en minéraux et en oligo-éléments ainsi qu’en vitamines.Toutefois, tous les chocolats ne se valent pas et on approprie volontiers beaucoup plus de bienfaits aux chocolats noirs plutôt qu’aux chocolats blancs ou au lait, plus sucrés et plus gras. Or, les enfants préfèrent généralement ces derniers, les chocolats noirs étant trop amers pour eux…
Le chocolat noir : plus il contient de cacao, moins il contient de sucre, mais plus il est gras. Il est beaucoup plus riche en magnésium et moins sucré que les autres chocolats.
Le chocolat au lait : plus sucré et moins riche en magnésium, il apporte cependant plus de calcium aux enfants.
Le chocolat blanc : très riche en calcium et beaucoup plus sucré, il n’est cependant pas considéré comme un véritable chocolat car il ne contient pas de cacao.

Une surconsommation de chocolat peut entraîner chez les enfants une allergie et se manifester par des crises d’urticaire ou de l’eczéma. Toutefois, les allergies au chocolat reste rare et concerne la plupart du temps les éléments qui y sont ajoutés (noisettes, noix, etc.).

Vous l’aurez compris, le chocolat, lorsqu’il est consommé en petite quantité, constitue un apport énergétique, surtout lorsqu’il est consommé le matin. Toutefois, comme toute friandise, il est nécessaire d’en limiter la consommation.
À partir de 18 mois, on peut donner un à deux carrés de chocolat une fois par semaine.
A partir de 3 ans, on peut donner jusqu’à 50 grammes de chocolat par semaine et introduire les préparations chocolatées en poudre classiques. Avant cet âge, il est préférable d’éviter de donner aux enfants des bonbons, des barres chocolatées, des pâtes à tartiner ainsi que tous les autres produits souvent associés au chocolat (praline, noisettes, etc.).

Pour les plus petits comme pour les plus grands donc, le chocolat doit rester un plaisir que l’on associe à un moment festif et occasionnel